Stage qualité eau: Etude de la chloration en sortie de l'usine de Villejean et mise en place d'un outil de pilotage F/H

Je postule
  • Type de contrat :  Stage

  • Temps de travail :  Temps plein

  • Lieu Rennes

  • Salaire 750 € - 750 € / mois

L'entreprise

La Société Publique Locale Eau du Bassin Rennais produit l’eau des 510 000 habitants du territoire de la Collectivité Eau du Bassin Rennais (56 communes) et la distribue aux 143 200 abonnés de 20 communes du bassin rennais :

  • sur la ville de Rennes depuis le 1er avril 2015,
  • sur les communes de Pacé, Saint-Gilles et Vezin-le-Coquet depuis le 1er janvier 2016,
  • sur la commune de Cesson-Sévigné depuis le 1er avril 2017,
  • sur la commune d’Acigné depuis le 1er janvier 2018.
  • et depuis le 1er février 2020 sur 14 communes supplémentaires : Bourgbarré, Brécé, Bruz, Chartres-de-Bretagne, Corps-Nuds, Guichen (secteur Pont-Réan), Laillé, Nouvoitou, Noyal-Chatillon-sur-Seiche, Orgères, Pont-Péan, Saint-Armel, Saint-Erblon, Saint-Jacques-de-la-Lande.

Notre ambition : garantir une eau de qualité, en préservant les ressources, en maitrisant les coûts, et en optimisant la gestion du patrimoine, en toute transparence

Nos équipes comptent aujourd’hui 160 femmes et hommes au service de l'eau. Plus d’information sur monagence.eaudubassinrennais.fr/.

Description du poste

Contexte:

L’ensemble des usines de production d’Eau du Bassin Rennais possèdent une étape finale de chloration de l’eau à l’hypochlorite de sodium. Cette étape est primordiale pour assurer :

  • Une désinfection efficace, avant refoulement de l’eau dans le réseau, qui garantit une bonne qualité bactérienne de l’eau 
  • La mise en place d’un résiduel de Chlore suffisant pour continuer à assurer un pouvoir désinfectant le long du réseau de distribution jusqu’au robinet de l’usager.

L’hypochlorite de sodium est le réactif favorisé pour une désinfection finale en raison de son fort pouvoir rémanent par rapport à d’autres procédés d’oxydation et désinfection (ozone, UV, membranes,…). La dose de chlore à appliquer est fluctuante et la demande en chlore est directement fonction des caractéristiques de l’eau à traiter, comme la température, la concentration en carbone organique dissous ou la présence bactérienne.

L’acide hypochloreux permet une inactivation efficace des bactéries et certains virus. Elle est cependant insuffisante vis-à-vis des kystes de protozoaires (Giarda ou Cryptosporidium), dont l’élimination est assurée par d’autres étapes des filières de traitement. L’acide hypochloreux réagit également avec les molécules organiques et peut générer des métabolites organohalogénés (trihalométhanes (THM), acides haloacétiques (HAA), Haloamides,…).

Trois études en 2019, 2020, 2021 ont permis de réaliser une modélisation de l’étape de chloration sur l’usine de Villejean. Ce modèle est constitué d’un modèle hydraulique d’écoulement dans la bâche de chloration, d’un modèle cinétique de décroissance du chlore libre et d’un modèle d’inactivation des micro-organismes. De plus, une première recherche bibliographique a été réalisée sur la formation de sous-produits de chloration et la gestion de régimes transitoires sur le système de chloration de Villejean. Le modèle actuel présente des écarts avec le fonctionnement réel de l’installation. Il est nécessaire de trouver l’origine de cet écart pour fiabiliser le modèle.

Eau du Bassin Rennais souhaite poursuivre le travail de l'étude de la chloration sur l’usine de Villejean à travers une 4ème phase d’étude et développement. 

Les objectifs sont :

  • Le calage du modèle cinétique de décroissance du chlore avec :
    • La recherche de l’écart de consommation de chlore par :
      • des essais Jar-test :
        •  en échange avec l’air ;
        •  agités ;
        •  en contact avec du béton,...etc.
      • Le suivi du fonctionnement de l'usine.
    • Des prélèvements in situ à différents endroits de la bâche de chloration ;
    • La caractérisation des régimes transitoires et leur impact sur l’établissement du régime permanent;
    • Appropriation du modèle général de D. Wolbert en interne ; 
  • A partir de la bibliographie des années précédentes, la réalisation d'analyse THM pour la création de modèles phénoménologiques et empiriques ;
  • Mise en place d’une présentation à l’usine de Villejean sur toutes les phases d’étude ;
  • L’analyse d'un épisode de forte chloration sur le réseau en 2021.

Le stage aura lieu en partie dans les bureaux de la SPL et en partie à l’usine de production d’eau de Villejean pour la réalisation des essais et être au plus proche de l’exploitation. Des points ponctuel auront lieu avec l’ENSCR pour avis et expertise.

Modalités du stage:

Ce stage Conventionné et Rémunéré est basé sur Rennes idéalement du 07/02/2022 au 26/08/2022, pour une durée de 5 à 6 mois.

Profil recherché

Vous êtes en formation master ou élève ingénieur en 3ème année, force de proposition et curieux, bonnes qualités relationnelles (agents d'exploitation, universitaires), à l'aise avec les manipulations en laboratoire, ayant des compétences/un intérêt pour:

  • Analyse de l'eau potable et la modélisation de procédés de traitement.

Vous êtes reconnu pour votre dynamisme et votre autonomie. Vous êtes rigoureux et avez l’esprit d’équipe. Le permis de conduire B (VL) est un plus.

Réf: 5ae1eb22-2c8f-4972-eb8c-08d9ba5009af

Le poste n'est plus à pourvoir.

Partager l'offre

Nos dernières offres